Fossiles

F

 

comme

L’histoire a généré des phénomènes de métissages culturels tout à fait singuliers et qui sont maintenant presque à l’état fossile. On en trouve des traces, parfois dans un journal ou grâce à un fait inattendu. Ainsi, il paraît qu’il y a en Namibie, qui a pourtant cessé d’être une colonie allemande depuis plus de quatre-vingt ans, une tribu, celle des Herrerros, qui fut jadis germanophile et germanophone. Aujourd’hui, et à chaque fête nationale allemande, les membres de cette tribu ressortent les costumes de l’armée du Kaiser qu’avaient portés leurs ancêtres pendant la Première Guerre mondiale et défilent en rangs ordonnés pour célébrer une appartenance morte, un métissage absurde et raté. Et que dire de ces royaumes chrétiens du Soudan, qui survécurent loin du monde chrétien jusqu’au XVème siècle, en pensant probablement qu’il n’y avait plus d’autres chrétiens sur Terre qu’eux et en continuant à fonctionner selon les derniers édits qui leur étaient parvenus de Byzance, au VIème siècle. A la croisée de l’animisme et de l’islam, professant un christianisme dont elles avaient oublié jusqu’au sens, ces civilisations étaient une sorte de miracle issu d’un mélange afro-byzantin qui aura réussi à se conserver à l’état fossile jusqu’au moment précis où elles auraient pu être sauvées par la nouvelle expansion de la Chrétienté européenne jusqu’au Yémen et à l’Inde, aurait pu les sauver. Elles ne le furent pas.